Au conseil communal de février 2017

Nos conseillers communaux ont accueilli favorablement le désir de transparence lié à la bonne gouvernance via la proposition d’une motion pour un cadastre des mandats publics des membres du Conseil et notre chef de groupe, Victor BECKERS, a rappelé que la Ville de Herve (et André SMETS notamment) a toujours été exemplaire en la matière.

Notre chef de groupe s’est aussi exprimé au sujet des investissements dans les infrastructures sportives. En effet, s’il peut comprendre que la Ville ne fait qu’une seule demande à Infrasport cette année afin de garantir un projet de terrain synthétique (football) qu’elle considère comme une priorité, il a proposé que la Ville de Herve, qui va récupérer 150 000 euros de TVA liés à la construction du hall de Charneux grâce à la Régie Communale Autonome, investisse aussi, grâce à cette somme rétribuée, dans la tribune couverte du club d’Athlétisme dont le coût est estimé à 220 000 euros. Il semble logique, dit Victor BECKERS, que cette somme revienne à une infrastructure sportive.

En ce qui concerne l’école de José, la Ville ayant reçu une promesse de subside de la part du cabinet de la Ministre SCHYNS, les emprises ont été réalisées notamment pour les travaux au niveau de la voirie (trottoir) entre l’école et l’église. Le dossier est donc lancé.

Et pour l’église, le Conseil a ratifié en urgence le crédit spécial pour les travaux de sécurisation. Notre conseiller communal, Eddy-Pascal PIRET a voulu connaitre les détails concernant son futur mais la réponse de l’échevin de l’urbanisme a été très vague et a évoqué une future analyse de l’ensemble des paroisses. Notre groupe restera attentif à ce sujet.

Le Service public de Wallonie proposant des subsides pour la création d’espaces verts dans les zones urbaines et semi-urbaines (dans le cadre du projet « Prime’Vert »), notre conseiller communal José SPITS s’est enquis de savoir si la Ville comptait s’y inscrire. L’échevin de l’Environnement a dit y avoir réfléchi positivement mais il faudra en reparler en commission, a-t-il déclaré. Nous n’en saurons donc pas plus ce soir.

D’autre part, notre groupe a voté contre le projet d’éclairage de la place du Centre administratif car ce projet manque d’ambition dans son ensemble et ne correspond pas à ce qui avait été choisi par l’ancienne majorité afin d’augmenter l’offre de parking (qui ne sera pas suffisante pour contenir les véhicules des employés de l’administration et ceux des citoyens qui se rendent à l’administration).